La CAD et Goodman souhaitent construire sur un périmètre de protection rapprochée de champs captants (bâtiment B2)

Publié le 5 Août 2014

la ZAC étant implantée sur une zone à risque et sensible pour les ressources en eau (Champs captants irremplaçables), cette implantation pourrait avoir des conséquences graves sur l'environnement.

 

Ne faudrait-il pas mettre en oeuvre le "Principe de précaution" et ne pas prendre de risques ?
(Nous avons déjà le problème de perchlorate dans le Douaisis !!!).
 

C'est le moment d'agir, enquête publique en cours :

Avis d'enquête publique

Avis d'enquête publique

Plan de situation, de la future implantation :

Zones de protection rapprochée

Zones de protection rapprochée

Cette future implantation serait construite sur le périmètre de protection rapprochée type 2 (champs captants de Flers-Lauwin-Esquerchin...):

 

Le périmètre classé Type 2 a comme restrictions :

(cf documents de l'enquête publique sur la protection des champs captants (du 06/11 au 05/12/2013)

type21

 

type22.JPG

(cf texte ci-dessus)

D'un côté, les habitants de la Commune de Lauwin-planque vont être contrôlés pour vérifier l'état des cuves de stockage d'hydrocarbures (fuel..), voire se faire imposer le remplacement de celles-ci par de nouvelles cuves à double enceinte...

 

Le cimetière de Lauwin-planque ne pourra aussi pas être agrandit...
 

et par contre la CAD et Goodman pourraient construire un entrepôt soumis à
une enquête "Installation classée"

 

Bref 2 poids 2 mesures ?

 

Commentaires :

La Communauté d'Agglomération et les investisseurs communiquent sur leur engagement envers l'environnement, le développement durable et la bonne gouvernance environnementale !


Dans le cas de la ZAC de Lauwin-Planque, ne faudrait-il pas plutôt garder le "principe de précaution" et construire des entrepôts logistique sur des terrains sans risques majeurs pour notre environnement et nos ressources en eau ? 


Pensons aux générations futures...plutôt qu'à l'attrait financier !

"Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants"  

 

 

 

 

Rédigé par Zac_Lauwin-Planque

Repost 0
Commenter cet article