Investisseurs - Emplois

Vendredi 13 septembre 5 13 /09 /Sep 17:57

 Le Président de la CAD, fait encore un effet d'annonce lors du lancement du Pacte pour l'avenir & l'emploi des jeunes :

 

 

batiment a2 

Par Zac_Lauwin-Planque - Publié dans : Investisseurs - Emplois
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 29 août 4 29 /08 /Août 10:00

Les bâtiments industriels vides attendent longtemps des locataires dans le Douaisis

PUBLIÉ LE 28/08/2013

Par BERTRAND BUSSIERE

 

Annonce alléchante : « Site développé en 2000, foncier de 40 000 m2, bien desservi... » L’annonce en question, libellée par le cabinet Sémaphores, date un peu. L’usine SIAC, située en ZI des Prés-Loribes, fermée en novembre 2011, ne trouve pas de repreneur. Comme nombre d’autres bâtiments industriels libres dans le Douaisis.

 

Forêt de panneaux sur le parc d’activités des Prés-Loribes, à Flers-en-Escrebieux.

 Forêt de panneaux sur le parc d’activités des Prés-Loribes, à Flers-en-Escrebieux.

Une forêt de panneaux « À louer », « À vendre » assortis de numéros de téléphone. Les grands spécialistes en immobilier d’entreprise (CBRE, Tostain-Laffineur, Arthur Loyd...) jouent la carte du 100 % visible sur les parcs d’activités de la Communauté d’agglomération du Douaisis (CAD) ainsi qu’en bordure de terrains privés. On ne sait jamais... « Autant à Lille ça marche, autant Douai est un marché difficile », témoigne Patrick Duez, directeur de CBRE Lille. Des milliers et des milliers de mètres carrés de locaux industriels et de bureaux cherchent des repreneurs. Parfois depuis des années.

« Douai n’est pas recherché. » Chantal Deldalle, responsable de Gemofis Lille, autre spécialiste en immobilier d’entreprise, aimerait bien caser un entrepôt logistique de 9 600 m 2 à louer, situé sur la zone industrielle Douai-Dorignies. Peine perdue. « Beaucoup de bâtiments industriels sont obsolètes », ajoute-t-elle. « Certains propriétaires en veulent des prix exorbitants », observe pour sa part Lionel Courdavault, vice-président en charge du développement économique à la CAD. Et de prendre pour exemple des locaux industriels, à Douai-Dorignies, propriété d’un Douaisien, construits de longue date, pas « accessibles aux handicapés ». Patrick Duez avalise la réflexion : « À Douai, le marché du bâtiment industriel est un marché de seconde main qui ne répond pas forcément aux attentes des utilisateurs. Ce sont souvent des locaux qui ne sont pas de première jeunesse. » Lionel Courdavault encore : « Prenez Douai-Dorignies. Il y a vingt ans, la zone était un peu perdue. Aujourd’hui, c’est bâti tout autour. Est-ce qu’un transporteur va vouloir s’embêter à s’installer là ? »

Le problème ne se pose pas en ces termes aux Prés-Loribes. Le parc d’activités est en bordure de l’A21. Pourtant, l’ex-bâtiment SIAC - un constructeur de cabines de tracteurs ayant fermé son site - n’a toujours pas trouvé preneur. Idem de celui d’Ouest Répartition Pharmaceutique, situé de l’autre côté de la route, dans lequel quatre-vingts salariés ont fait du conditionnement de médicaments. « Ce qui peut faire la différence, c’est la baisse des valeurs », dit Patrick Duez. Un doux euphémisme pour évoquer le fait que le propriétaire accepte la baisse des loyers du bâtiment tardant à reprendre vie. Et encore n’est-ce qu’un moindre mal. Parfois, il doit passer par la case travaux pour le remettre aux normes. À cela s’ajoutent l’entretien courant, un éventuel gardiennage. De l’argent dépensé pour éviter que le bâtiment ne devienne une friche avec le temps. « Ça peut devenir un souci pour notre collectivité, avoue Lionel Courdavault. Pour l’instant, on n’est pas confronté à ce problème. » Ni même à des demandes de propriétaires soucieux que la collectivité leur rachète au plus vite un bâtiment devenu ruine..

 

Zoom

Même constat pour les bureaux

La situation n’est pas meilleure pour les bureaux. « Le volume placé est faible », dit Patrick Duez (CBRE). « Sinistré », fait écho Chantal Deldalle (Gemofis Lille). Le constat est le même que celui de son confrère : très peu de demandes de la part de sociétés privées. Le marché est porté par les experts-comptables, les huissiers, les avocats… « Ça concerne de petites surfaces », ajoute Patrick Duez. Ici et là, à Douai (à l’angle de l’avenue du Maréchal-Leclercq et de rue Victor-Gallois), à Sin-le-Noble (le long de la D 645), de rares programmes neufs sont lancés. De surcroît, le marché de l’immobilier de bureau a un farouche concurrent : les zones franches défiscalisées (les Asturies à Auby, Dorignies - La Clochette à Douai, le hameau du Pont-de-la-Deûle à Flers-en-Escrebieux, la cité des Agneaux à Lallaing, la cité Belleforière à Roost-Warendin, le Bivouac à Sin-le-Noble et la cité Notre-Dame à Waziers). En outre, les patrons ont la chance que trois parcs d’activités de la CAD englobent ces quartiers : Le Chevalement à Roost-Warendin, Bonnel à Lallaing, La Clochette à Douai.

Quand la CAD loue...

À louer, hôtel d’entreprises du Chevalement à Roost-Warendin, quatre bureaux de 16 m2 avec parking. Toujours sur le site Internet de la Communauté d’agglomération du Douaisis (CAD) : « Loue un bureau de 40 m2, un bureau de 82 m2, un bureau de 85 m2 dans le bâtiment Eureka à Douai - Dorignies ( nous ne certifions pas que les annonces aient été mises à jour) ». La CAD met à disposition un important patrimoine de bureaux, ateliers et bureaux-ateliers. Un peu partout dans le Douaisis : l’Arsenal en centre-ville de Douai, Bonnel à Lallaing, Le Chevalement à Roost-Warendin. Très recherché. Le taux d’occupation de l’Arsenal est de 93 %. Même si Lionel Courdavault, vice-président à la CAD, a constaté un tassement de la demande en juin et juillet. Des locataires jettent l’éponge, d’autres s’en vont pour devenir propriétaire... Rien d’inquiétant toutefois en terme d’occupation : 86 % en janvier contre 79,9 % actuellement bureaux et ateliers confondus. « La crise est passée par là, admet Lionel Courdavault. À partir d’octobre, on verra si la demande reprend ou pas. »

logo vdn

 

 

Par Zac_Lauwin-Planque - Publié dans : Investisseurs - Emplois
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 29 août 4 29 /08 /Août 09:26

Le journaliste Jean-Baptiste Malet dénonce les pratiques d'Amazon

26/08/2013 11:06:
Jean-Baptiste Malet a publié « En Amazonie, Infiltré dans le meilleur des mondes » chez Fayard. Reporter et journaliste d'investigation, il s'est infiltré dans l'un des entrepôts d'Amazon en France. « En Amazonie » est une enquête sur les pratiques managériales et les conditions de travail au sein du géant américain du e-commerce. 

Rappelons qu'en novembre dernier, les élus locaux annonçaient la construction d'un entrepôt Amazon dans le Douaisis sur la zone industrielle de Lauwin-Planque avec la création de 2 500 emplois.

La première vague de recrutement a été engagée en début d'année via internet pour 32 postes d'encadrement en contrats permanents. Une deuxième vague sera lancée de septembre à décembre.

Dans son livre, Jean-Baptiste Malet décrit les conditions de travail dignes du 19ème siècle, dénonce les pratiques managériales et attaque l'idée selon laquelle Amazon crée véritablement des emplois en France.

observateur

Par Zac_Lauwin-Planque - Publié dans : Investisseurs - Emplois
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 22 juillet 1 22 /07 /Juil 11:33

Lauwin-Planque : un incendie sur le chantier de la plateforme logistique d’Amazon

PUBLIÉ LE 22/07/2013

Par C. B.

 

Le feu s’est déclaré au sommet d’une tour d’accès au bâtiment en construction.

Le feu s’est déclaré au sommet d’une tour d’accès au bâtiment en construction.

 

Pour des raisons qui restent à déterminer, le feu a pris au sommet d’une tour d’accès qui jouxte le bâtiment principal du géant de la vente en ligne. Sur le toit de cette tour, des rouleaux de bitume utilisés pour effectuer des travaux d’étanchéité se sont embrasés.

Le soleil et la chaleur caniculaire ne semblent pas être à l’origine du sinistre, survenu durant la phase des travaux.

Rapidement arrivés sur place avec deux fourgons pompe-tonne, les sapeurs-pompiers de Douai et d’Auby, soit une quinzaine d’hommes, ont aussitôt déployé la grande échelle et utilisé une lance pour éteindre les flammes et sécuriser la zone, actuellement très fréquentée par les ouvriers qui s’activent sur le chantier.

L’incendie a pu être maîtrisé à l’issue de cette intervention qui a duré deux bonnes heures.

Les dégâts ne sont que matériels et aucun blessé n’est à déplorer.

logo vdn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Par Zac_Lauwin-Planque - Publié dans : Investisseurs - Emplois
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 24 juin 1 24 /06 /Juin 11:30

amazon débat

Par Zac_Lauwin-Planque - Publié dans : Investisseurs - Emplois
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Présentation

Image2.JPG

    

Recherche

Images Aléatoires

  • 20130110 110423
  • P1280983
  • Photo 491
  • 20130110 112112

Flux RSS

  • Flux RSS des articles

Compteur de visite du site

Compteur pour blog gratuit

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés