Des éoliennes vont pousser à côté de la ZAC de Lauwin-Planque

Publié le 19 Octobre 2010

4 éoliennes devraient voir le jour courant 2011 à Lauwin-Planque

mardi 19.10.2010, 05:07 La Voix du Nord

 En photomontage, vue depuis la RN43 à Flers-en-Escrebieux où quatre éoliennes seront installées.En photomontage, vue depuis la RN43 à Flers-en-Escrebieux où quatre éoliennes seront installées.

SONDAGE EXCLUSIF « LA VOIX DU NORD »

Avant-dernier volet de notre sondage exclusif sur l'environnement, dont les résultats ont été publiés depuis mercredi. Aujourd'hui, zoom sur les éoliennes, et le projet d'installation des quatre premières machines à Lauwin-Planque, courant 2011.

 

Notre sondage sur l'environnement indique que 66 % des habitants du Douaisis seraient prêts, dès maintenant, à accueillir un parc d'éoliennes sur le territoire de leur commune.

Une nouvelle plutôt rassurante pour la Communauté d'agglomération du Douaisis, qui s'est lancée en 2004 dans un grand projet éolien, dans le cadre de sa politique de développement durable et de promotion des énergies renouvelables. « On a d'abord procédé à un repérage des endroits les mieux adaptés, les plus venteux, ce qui nous a permis d'établir une cartographie précise », explique Chékib Ben Smida, directeur de l'environnement et des déchets au sein de la CAD.

Cette étude a révélé un potentiel de vingt-huit machines « techniquement installables » sur l'ensemble du territoire de la CAD, notamment dans les communes de Dechy, Roucourt, Cantin, Goeulzin, Marcq-en-Ostrevent, Féchain et Fressin.

« Ce qui ne signifie absolument pas que ces éoliennes verront toutes le jour, tient à préciser l'agent de la CAD. D'autant que ce sont les conseils municipaux qui ont le dernier mot sur le sujet... On ne force la main à personne. » L'idée : créer un zonage régulier et harmonieux pour ne pas défigurer le paysage. « L'objectif n'est pas de faire boiser le Douaisis avec une forêt d'éoliennes... Les gens sont plutôt favorables, mais ils ont encore beaucoup d'a priori sur les éoliennes, l'essentiel, c'est de rassurer les quelques inquiétudes. »

150 mètres de hauteur en bout de pale

Les quatre premières éoliennes du Douaisis devraient donc sortir de terre courant 2011, installées sur le parc d'activités de Lauwin-Planque, et une petite partie à Flers. « On espère les faire tourner en milieu d'année », précise Chékib Ben Smida.

Des machines de 150 mètres de hauteur en bout de pale, pour une puissance totale de 12 Mégawatts et une production annuelle de 25 200 MWh - soit la consommation de près de 7 200 foyers -, et un investissement total de 14 millions d'euros. « Cette somme est intégralement prise en charge par l'exploitant de parcs éoliens Ecoterra, indique le directeur de l'environnement. La CAD s'est chargée de la partie préalable, de l'expertise et l'ingénierie interne, en travaillant avec des bureaux d'étude. Elle s'est chargée du dossier technique. » •

PAR MÉLANIE DÉMAREST

logo vdn

 

VOS RÉACTIONS

J.W. Douai

 Mardi 19 octobre 2010 à 10h59

Encore un sujet qui mériterait une information impartiale des consommateurs, ce que la CAD se garde bien de faire. Rappelons tout d'abord que, même si elle tourne, une éolienne n'a un fonctionnement utile que pendant 25% du temps. Le coût moyen de production d'un kW éolien est de 4,4 centime d'euro, obligatoirement par contrat de quinze ans EDF doit racheter ce kW 8,2 cent, soit deux fois plus cher.L'électicité d'origine nucléaire, quant à elle revient à 0,7 cent par kW soit environ 10 fois moins que ce qu 'EDF doit payer pour l'éolien. Le manque à gagner est compensé par une ligne de la facture EDF pudiquement appelée "Contribution au service public d'électricité" (4,5 cent par kW). Ainsi à chaque tour d'hélice, la note s'élève un peu plus pour le contribuable.Surcoût tout à fait inutile du point de vue environnemental puisque le fonctionnement intermittent des éoliennes exige plus de centrales thermiques pour compenser les périodes d'inactivité.Dans cette affaire les seuls bénéficiaires sont les loueurs des terrains et les promoteurs d'éoliennes organisés en deux syndicats (SER et FEE). Pour ces derniers le rendement de l'investissement est de l'ordre de 15% par an pendant 15 ans.. Pas mal..! Encore une gigantesque arnaque faite sur le dos des consommateurs et qui de plus est orchestrée par les pouvoirs publics. Les 66 % d'habitants du douaisis favorables au développement de l'éolien dans la région maîtrisent-ils toutes ces données ? Et encore n'a pas été abordée la question des nuisances sonores et visuelles..

Rédigé par Zac_Lauwin-Planque

Publié dans #Eoliennes

Repost 0
Commenter cet article