La négligence de la CAD a un coût pour les Agriculteurs

Publié le 28 Septembre 2010

Échardonnage : les agriculteurs présentent la facture à la Communauté d'agglomération du Douaisis

mardi 28.09.2010, 05:07 La Voix du Nord

 Denis Desrumaux et Christophe Sellier comptent présenter aujourd'hui la facture à la CAD.Denis Desrumaux et Christophe Sellier comptent présenter aujourd'hui la facture à la CAD.

|  ON EN PARLE |

Ça ressemble à une histoire sans fin. Le conflit qui oppose les agriculteurs voisins de la zone industrielle de Lauwin-Planque à la Communauté d'agglomération du Douaisis n'en finit pas. ...

Les exploitants reprochent à la CAD de ne pas entretenir ses parcelles envahies par les chardons. Ils se sont battus tout le mois de juillet contre ces plantes épineuses qui prennent de plus en plus d'ampleur et s'installent à présent dans leurs champs. Et aujourd'hui ils comptent bien présenter la note à la CAD.

Une quarantaine d'hectares sur les 105 de la zone sont concernés par ces espèces vivaces à l'important pouvoir de dissémination. Au printemps, les chardons fleurissent et leurs graines se dispersent au gré du vent sur les exploitations agricoles alentour. Une situation problématique pour les agriculteurs qui n'ont d'autre choix que d'effectuer un traitement supplémentaire. « On peut utiliser des produits phytosanitaires pour les cultures de céréales , explique Denis Desrumaux, l'un des agriculteurs concernés. Mais en ce qui concerne les pois, les betteraves ou les pommes de terre, on doit le faire manuellement puisqu'il n'existe pas de produit qui peut tuer le chardon sans tuer la récolte. » Une solution loin d'être satisfaisante selon eux, puisqu'elle a un « coût non négligeable » en terme de temps et d'argent. Les agriculteurs du coin estiment à 40 E par hectare le prix des traitements avec désherbant et à cinq heures par hectare le temps nécessaire pour l'arrachage manuel. « On a fait le calcul, ça représente un total de 1 200 à 1 500 E par entreprise agricole, selon la taille des terrains », précise l'agriculteur Christophe Sellier.

Le président de la CAD Christian Poiret reconnaît que cet été la taille des chardons a été effectuée un peu tardivement à cause d'un « problème de casse sur la faucheuse ». L'élu indique : « On a réussi à faire le nécessaire fin juillet en mobilisant l'intégralité du personnel des espaces verts » Il assure que dès l'année prochaine les entreprises de la zone industrielle prendront en charge l'entretien de leur parcelle. « Il restera 16 hectares dont la CAD devra s'occuper, et on s'occupera de l'échardonnage beaucoup plus tôt : on s'est fait avoir une année, on ne se fera pas avoir une autre année. » •

MÉLANIE DÉMAREST/La Voix du Nord

logo vdn

Rédigé par Zac_Lauwin-Planque

Publié dans #Chardons

Repost 0
Commenter cet article

lebonsenspaysan 30/09/2010 15:25


Ce n'est pas le première année que la CAD se fait avoir !!!
Déjà en 2009, l'échardonnage n'avait pas été effectué dans les temps...

Sans compter les autres ZAC où la CAD est aussi défaillante : L'hermitage (Lambres), Tuilerie (Bugnicourt)...