Volée de bois vert des agriculteurs

Publié le 2 Mars 2011

Foncier Suspension du plan de reboisement

Les agriculteurs ont planté symboliquement des arbres en pleine ville.

Les agriculteurs ont planté symboliquement des arbres en pleine ville.  M.LIBERT / 20 MINUTES


En manifestant, hier(le 17/02/2011), devant l'hôtel de région, à Lille, environ 150 agriculteurs ont voulu montrer leur désaccord avec le plan régional de reboisement : 90 000 ha en 30 ans (l'équivalent de 180 000 terrains de foot). « Nous ne sommes pas contre le fait de replanter des arbres, sauf si ce projet doit encore restreindre les terres agricoles », dénonce Julien Bajeux, président des Jeunes agriculteurs du Nord.


Lever le malentendu
Face à cette levée de boucliers, le conseil régional a préféré suspendre provisoirement les aides pour reboiser certaines parcelles. Une suspension sans grande conséquence. Depuis le lancement du projet en novembre, seuls 15,37 ha de terres agricoles étaient concernés par une arborisation. « Nous allons lever le malentendu en programmant territoire par territoire ce plan de reboisement », avoue Emmanuel Cau, vice-président (Verts) chargé de l'environnement à la région. D'après nos informations, l'objectif des 90 000 ha pourrait être revu à la baisse. « Entre 1999 et 2006, un précédent plan volontaire, subventionné par l'état, avait permis de reboiser moins de 3 000 ha seulement », remarque un technicien proche du dossier. Et les zones délaissées restent peu nombreuses dans la région. Pourtant, une partie du projet pourrait mettre tout le monde d'accord : l'opération agro-forestière consistant à planter des arbres fruitiers sur certaines parcelles agricoles. « ça permet une double rentabilité pour les agriculteurs », indique un technicien.
Ces dix dernières années, le nombre d'exploitations agricoles a diminué de 18 000 à 13 800 dans la région. En cause, la pression foncière et l'urbanisation des sols qui privent annuellement l'agriculture d'environ 3 000 ha de terres cultivables.

 Gilles durand
20 Minutes

Rédigé par Zac_Lauwin-Planque

Publié dans #Pression foncière

Repost 0
Commenter cet article